SOPHROLOGIE EN MILIEU SCOLAIRE

Depuis quelques années, l’école a changé le regard sur les difficultés scolaires. Le bien-être des élèves est maintenant reconnu comme un élément important de la réussite scolaire. Dans certains établissements, une expérimentation portant sur la prise en charge des difficultés psychosociales se déroule. L’originalité de ce projet repose sur l’utilisation conjointe de la sophrologie et de techniques cognitives et comportementales.

Comment fonctionne ces ateliers ?

L’objectif est de développer des compétences dit transversales, c’est-à-dire qui seront réinvesties dans toutes les matières enseignées. Par exemple, un élève qui améliore l’estime de lui-même prendra plus d’assurance en passant au tableau devant toute la classe et aura moins peur du regard des autres. Des études montrent que le décrochage scolaire commence par une mauvaise estime de soi. Grâce à une sophrologie « ludique » les élèves peuvent mieux se  connaître.

Que font les élèves dans ces ateliers ?

Ils apprennent, grâce à une pratique adaptée à leur âge, à mieux se connaître, trouver leur juste place dans un groupe, ne plus subir le stress de prendre la parole en cours, ou le stress des évaluations. En réagissant positivement, ils développent un certain recul face à leurs émotions qui leur permet de vivre l’école plus sereinement et de débloquer des situations de conflit.

Comment se déroule ces séances ?

La pratique s’appuie sur des éléments fondamentaux comme :

L’utilisation pertinente de la respiration en tant que moyen pour s’apaiser ou se dynamiser.

L’emploi de la visualisation pour développer des représentations mentales positives.

L’expression du corps grâce à une multitude de jeux d’ancrage corporel pour mieux se sentir physiquement et évacuer les tensions parasites.

Cette sophrologie ludique prend sa place dans une approche cognitive et comportementale.

Les élèves vivent une alternance entre les prises de conscience des phénomènes par l’expression verbale ou écrite et des temps d’action où ils sont placés dans des situations induisant une évolution de leurs ressentis et/ou de leurs réactions. Cette alternance s’effectue de façon progressive et graduelle.

Quels sont les bénéfices de la pratique ?

L’élève apprend à se valoriser, à mettre en avant ses qualités relationnelles. La sophrologie vise à aider l’élève à construire un projet sur un parcours professionnel : il apprend ainsi à se valoriser dans la recherche d’un stage, à mettre en avant ses qualités pour convaincre un employeur, à développer ses qualités relationnelles pour s’intégrer dans un nouveau groupe de travail. Par la sophrologie et par l’effet bénéfique du groupe, l’élève retrouve un objectif à atteindre et une dynamique d’apprentissage.

La sophrologie peut devenir un outil au service de l’enseignement. Dans un cadre clairement défini, la sophrologie « scolaire » peut affirmer sa légitimité dans un champ de perspectives innovantes. Ses possibilités vont bien au-delà des difficultés scolaires à accompagner.

Vous pouvez me contacter au : 06 70 48 69 62 pour un rendez-vous, un devis ou des renseignements complémentaires.

 

 

 

 

 

endometriose